Astuces shopping green www.victorine-a.com

5 Astuces Pour un Dressing plus Green

Les soldes, les ventes privées, un code promo valable seulement aujourd’hui ou la balade du samedi après midi.. Les occasions de craquer pour un truc dont on a pas du tout besoin sont nombreuses. Je vous propose 5 astuces pour commencer aujourd’hui à aborder le shopping de manière plus responsable. Prête ?

1. La méthode BISOU de Marie

Un bisou pour se poser les bonnes questions avant de passer à la caisse ! Merci Marie 🌻 La Salade à Tout c’est son blog plein d’humour et de bons conseils. Alors ce bisou, comment ça marche ?

B pour BESOIN, Quel besoin se cache derrière cet achat ? 

Je prends deux pas de recul : “Est ce que je lorgne sur cette paire d’escarpins à talons vertigineux parce que :

☐ J’ai besoin de réconfort après un clash avec ma boss ?
☐ J’ai envie d’attirer l’attention de mon chéri un peu distrait ?
☐ Les deux ?!”

Un petit truc, pour que ça marche, ne pas se raconter de craques 😊 Une fois le vrai besoin identifié, on se demande comment le combler vraiment. Peu de chances que cette paire d’escarpin fasse le job.

I pour IMMÉDIAT, Le monde va-t-il s’effondrer si je n’achète pas maintenant ?

NON ! Les promos s’en vont et reviennent si vite, l’urgence qu’on nous impose est factice. Prendre le temps de réfléchir, c’est souvent se rendre compte que non, je ne porterai jamais ce manteau blanc. Oui, il est sublime mais peu compatible avec ma vraie vie. Vous savez, celle où on prend le métro cracra, et où on a besoin de porter son manteau plus de 2 fois avant de le porter au pressing.

S pour SEMBLABLE, J’ai quelque chose de similaire ?

“Ah oui, j’ai déjà ce pantalon en 3 exemplaires à la maison” ou bien “Peut-être que Juliette pourrais me prêter sa robe à paillettes pour cette soirée ?”

O pour ORIGINE, Comment ce produit a-t-il été fabriqué ?

C’est là que vos valeurs entrent en jeu, chacun est libre de placer le curseur où il le souhaite. Mais la réalité est là : l’industrie de la mode est la 2e plus polluante au monde, fait travailler des enfants, et entretien l’exploitation d’une multitude d’adultes, le plus souvent des femmes. On parle du travail forcé des Ouïghours en Chine ?

U pour UTILE, est ce que je vais vraiment le porter ?

Une française porte en moyenne 30% de sa garde robe. 70% nos vêtement prennent de la place dans nos dressing pour rien. Pour être sûre de son choix, se demander :

Avec quoi porter cet article ? 
Quand vais-je le porter ? 

 

2. Réduire les tentations

Avant de me décider à mettre mon dressing au régime, les virées shopping pas du tout green c’était mon sport favori.

Alors comment on fait ? Comme quand on cherche à arrêter de manger des chips devant Netflix. Le plus simple, ça reste de ne pas en avoir dans les placard !

Économiser son temps

Pour ne rien acheter d’inutile, limiter son temps en boutique ou sur les e-shop, c’est efficace. Et surtout faire autre chose à la place !

Vous manquez de temps pour appeler votre grand-mère ? Vous parlez depuis des mois de vous mettre au dessin ? Faites-le sur vos nouveaux temps libres ! 

Pas d’idées ? Faites une liste de tout ce que vous aimeriez faire ou apprendre et commencez quelque chose, tout de suite


Se fixer des objectifs atteignables

Ne pas dépasser tel budget, acheter uniquement en seconde main ou dans une marque responsable, une seule sortie dans le mois, seulement une pièce dont j’ai besoin… Posez vos propres limites et à chaque objectif atteint, montez le curseur du shopping green. Vous allez être fière de vous !


Être bien entourée

Une fois votre objectif défini parlez-en et demandez à votre entourage de vous aider, ou au moins de ne pas vous pousser dans le sens inverse.
Promis le shopping intensif ne vous manquera pas à long terme. Bye-bye la culpabilité des achats compulsifs !

3. Faire du shopping dans son dressing

On a toute dans notre dressing des pièces qui trainent et qu’on ne porte jamais. Pourquoi ?

Chez moi, c’est souvent parce que je ne sais pas à quoi les associer. Quand le moment est venu de m’habiller, soit je suis en retard ou je n’ai que 10 minutes d’avance. J’ai donc rarement le temps ou l’inspiration pour trouver une tenue qui combine mon humeur et l’occasion. Moralité ça fini en :

1. Dans un élan d’inspiration j’innove et, sauf super alignement des planètes, je suis gonflée toute la journée parce que “j’avais pas envie de m’habiller comme ça” 
2. Je réutilise une tenue qui a déjà fait ses preuves

J’adore l’approche de Charlotte Moreau dans l’excellent “Dressing Code”. Son parti pris est de connaître à la perfection son dressing pour en porter l’intégralité. Pour y arriver, elle répertorie toutes les associations qui fonctionnent, accessoires compris. Elle les ordonne par occasions pour ne plus jamais sécher les matins… compliqués.

C’est parfait pour renouer avec ce qu’on possède déjà et trouver le plaisir de la nouveauté, à la maison. Un peu comme quand on redécouvre ses robes légères à la fin de l’hiver.

Avec cette technique, vous pourriez enfin trouver avec quel haut porter ce pantalon pour aller travailler. L’occasion pour cette jolie pièce de finalement voir la lumière du jour. ✨ On me dit dans l’oreillette que ça ressemble beaucoup à un objectif motivant et sympa à atteindre.

4. Se préparer avant d’acheter


Shopping list

Je ne sais pas si comme moi vous êtes accro aux to-do list, mais les filles je vous assure que ça libère un espace mental de fou. C’est comme dire à son cerveau, t’inquiète je mets quelqu’un d’autre sur le coup.

Depuis que j’essaye d’alléger mon dressing, je me note ce dont je pense avoir besoin et je prends le temps d’y penser. Le plus long est le mieux. 

Je m’étais mis en tête que j’avais absolument besoin d’un blazer bleu marine. Pendant mes séances shopping – dans mon dressing – j’essayais d’imaginer quel look il viendrait compléter. À force d’essayage, j’ai réalisé que j’avais déjà ce petit blazer à fleurs et cette veste à carreaux qui marchaient avec tellement de tenues.

Avec le temps, il ne m’a plus manqué, et il a quitté la liste sans effort ni frustration.


Moodboard sur Pinterest

J’adore Pinterest j’ai de suite adopté les boards en tout genres. C’est un merveilleux outil pour :

✓ Identifier ce que l’on aime ou nous manque vraiment et arrêter d’acheter n’importe quoi

✓ Trouver l’inspiration pour de nouvelles associations et faire du shopping dans son dressing

✓ Imager sa shopping list, surtout quand on est visuelle

Dans tous les cas, je le répète prenez le temps de préparer vos achats. Se précipiter sur une “bonne affaire” c’est souvent le meilleur moyen de faire une erreur de casting.

5. Ne lâchez rien !

Changer sa consommation mode c’est un peu comme entrer en cure de désintox (ok, en moins dramatique). Alors les filles attention aux 2 pièges les plus courants :

Ne soyez pas trop exigeante avec vous-même, trouvez votre rythme, et avancez pas à pas sans vous comparer à votre copine super écolo. Rome ne s’est pas construite en un jour. Votre dressing green non plus, et c’est ok.

Ne vous culpabilisez pas trop si vous craquez. C’est complètement normal, vous travaillez à un nouvel objectif. Essayez plutôt de penser long terme, visualisez vous quand l’objectif sera atteint et soyez fière de chaque progrès, même petit.

Ne lâchez rien, même si vous êtes déçue après une rechute. Analysez la situation et remarquez à quel moment vous avez tendance à craquer : Quand vous êtes contrariée ? Si vous passez en cabine ? Après avoir regardé des hauls ? Avec une copine qui trouve toujours les arguments pour vous convaincre ? 

Connaître vos faiblesses vous aidera à les combattre. 

À vous le dressing plus green ! Et vous, quelles sont vos astuces pour maîtriser votre shopping ?
Racontez-moi en commentaire ou sur Instagram 🌻

Vous aimeriez sans doute

No Comments

Post A Comment